Un livre un jour, un livre toujours

| May 15, 2020


Il y a quelques années, j’ai eu envie d’approcher la lecture de façon structurée. J’aime lire un peu de tout, mais j’aime aussi me fixer des objectifs pour lire des œuvres que je ne lirais pas autrement. En 2017, je suis tombée sur la collection d’Olivier Barrot Un livre un jour, un livre toujours, et j’ai su tout de suite que mon programme était fixé. En ordre chronologique, cette liste de 200 livres fait le tour des grands classiques de la littérature.


unlivre.jpg

Il y a quelques années, j’ai eu envie d’approcher la lecture de façon structurée. J’aime lire un peu de tout, mais j’aime aussi me fixer des objectifs pour lire des œuvres que je ne lirais pas autrement. En 2017, je suis tombée sur la collection d’Olivier Barrot Un livre un jour, un livre toujours, et j’ai su tout de suite que mon programme était fixé. En ordre chronologique, cette liste de 200 livres fait le tour des grands classiques de la littérature.

Pourquoi lire des classiques? Quand les temps sont durs, je trouve incomparable la perspective du passé, celle d’une autre époque. Parce que j’aime me lancer dans une lecture ambitieuse ou dite impossible. Parce que j’aime aller à la rencontre des grands auteurs, de connaître leurs styles et leurs histoires.

Avant de vous partager les points saillants de mes lectures, je dois faire une note très importante. Cette liste, comme trop de listes de classiques, contient beaucoup de mecs. Beaucoup trop de mecs dans la liste. Il faut donc obligatoirement complémenter cette liste avec des autrices et écrivaines. Cela requiert un peu de recherche additionnelle, mais ça vaut toujours la peine. Il faut aussi équilibrer cette liste avec des livres modernes qui présentent d’autres voix qui sont absente de ce que l’on considère le cannon classique. C’est une démarche obligatoire.

Voici donc quelques recommandations de classiques, et la continuation d’un effort de documentation de ce projet.

Premier arrêt: littérature de l’antiquité.

L’Odyssée d’Homer: longue, épique histoire qui est quand même intéressante.

La guerre des gaules de César: stratégie militaire plus divertissante que je le croyais; à lire pour les fans d’Astérix.

L’art d’aimer d’Ovide: sexiste.

Les 1001 nuits: à lire, contes merveilleux qui ont inspiré d’innombrables histoires.

L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche de Miguel Cervantès (1605)

Lecture incroyable et complètement hilarante. Il faut lire ce livre, obligatoire en Espagne et dans de nombreux pays hispanophones, pour enfin comprendre la référence de la bataille avec le moulin à vent. C’est l’histoire d’un homme qui se croit chevalier, et de son servant Sancho Pança. Une lecture très comique et charmante!

Les Fables de Jean de La Fontaine (1668)

Je conservé un album contenant toutes ces fables et je l’ai enfin lu d’un bout à l’autre grâce à ce projet. Dans ces fables, les animaux sont mis en scène. Chaque fable raconte une histoire et termine avec une leçon, une morale. C’est un répertoire beaucoup plus vaste que La cigale et la fourmi.

Les liaisons dangereuses de Pierre-Ambroise Choderlos de Laclos (1782)

Un roman raconté par correspondances entre les nombreux personnages. Ce roman est exquis: des lettres d’amour, de vengeances, une intrigue imprévisible. Ce n’est pas pour rien qu’il existe de nombreuses adaptations cinématographiques.

Le moine de Matthew G. Lewis (1796)

Considéré le premier roman d’horreur, ce livre est tellement gothique qu’il en est un classique. Pensez à l’ambiance humide et sombre d’un château de 18e siècle. Un moine est perturbé par…une femme, bien sûr. Si vous aimez les films d’horreur un peu cheap, c’est que vous aimerez ce roman.

Orgueil et Préjugés de Jane Austen (1813)

Incontournable Jane Austen: la première femme de cette liste. Oui, c’est à lire. Son humour, son analyse, ses personnages d’époque sont précieux. Ici, l’histoire d’une jeune fille et des ambitions de mariage - d’elle-même et de sa famille.

Frankenstein de Mary Shelley (1818)

Une autre autrice! J’avais lu ce roman au secondaire alors que l’anglais était vraiment une langue seconde et que, je me suis rendue compte plus tard, je n’avais vraiment rien compris de ce livre. Le relire en a valu la peine. Oui, l’histoire de notre monstre préféré est une belle lecture.

Le Dernier des Mohicans de James Fenimore Cooper (1826)

Reconnu comme étant le premier roman américain, j’étais curieuse de lire ce conte épique qui prend place sur le continent Nord-Américain. Malgré tout, la narration offre une perspective incontestablement blanche et coloniale, et datée. Reste que c’est un roman d’aventure historique et classique, qui décrit parfaitement le bruit des pas dans la dense et vaste forêt.

Le rouge et le noir de Stendhal (1830)

Le roman français par excellence. L’histoire de Julien Sorel - jeune homme ambitieux mais aussi stupide qui commet des erreurs de parcours - au pluriel. La langue et la qualité de la narration font de ce roman un incontournable.

Illusions perdues d’Honoré de Balzac (1837)

Oh que oui! Lire Balzac a été une découverte teintée seulement par le constat qu’il sera bien difficile de lire les 92 ouvrages de sa Comédie humaine sans se dédier entièrement à cette aventure. Deux jeunes hommes approchent leur vie avec optimisme et illusions: et vont vraiment ruiner leurs chances. J’ai adoré.

Le comte de Monte Cristo d’Alexandre Dumas (1844)

Une lecture ambitieuse sans aucun doute. Un homme est injustement emprisonné dans sa jeunesse et passe 14 ans en prison. À sa sortie miraculeuse, il poursuit un désir de vengeance insatiable. Le roman de cap et d’épée que j’aurais dû lire à 15 ans. Un vrai régal.

Mémoires d’outre-tombe de François-René de Chateaubriand (1849)

Classique du canon français. Ce grand défenseur de la monarchie raconte son enfance dans un château (non, pas le Château Briand), il fuit la France quand la révolution s’en prend aux forces aristocratiques. Malgré ses politiques douteuses, ce mémoire est exceptionnel, et comprend une visite en Amérique, et notamment aux chutes Niagara. C’est bon, même pour un vieux royaliste.

À venir

La suite reste à venir. Sur 200 livres, j’en ai lu 45. Alors que cette pandémie s’étire, je suis plongée dans Scènes de la vie de bohème d’Henry Murger - des contes racontant les (més)aventures de la gente artistique de Paris qui vit sans le sous mais s’abreuvant de peinture, de poésie et de musique. Et dans les prochains mois, je lirai: Walden ou la vie dans les bois, Les fleurs du mal, Les malheurs de Sophie et Les Misérables (!).

Et vous, que lisez-vous?

Références

Reading Balzac in end-times: 2019 readings

Le Rouge et le Noir de Stendhal

Book review: Frankenstein by Mary Shelley

Book review: Pride & Prejudice by Jane Austen

Classique parmi les classiques : Les liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos

Les aventures incroyables, mais vraies, de Don Quichotte de la Manche

Les Contes des Mille et une Nuits

La Guerre des Gaules de Jules César

The LatestT