Critique de livre: Qui sommes nous pour être découragées? par Lorraine Guay

| June 06, 2020


Lorraine Guay est une personalité bien connue dans les milieux communautaires au Québec. Dans le livre Qui sommes nous pour être découragées?, la journaliste Pascale Dufour réalise un entretien complet avec cette militante de longue date.


couverture.jpg

La lutte d’une vie racontée

Au fil de sa vie, Lorraine Guay a développé une approche au militantisme inspirée de son milieu, de sa personne et de ses activités: « S’il avait fallu que les femmes lâchent leurs luttes, nous ne serions pas ici ».

Native du quartier de Verdun, à Montréal, Lorraine Guay a grandi dans une famille modeste. Elle s’est d’abord activée comme travailleuse de la santé dans une clinique populaire. Sa perspective sur la lutte pour un système de santé près des gens, ancré dans la communauté et ayant mené à la création des CLSC partout en province est informative, surtout alors que nous traversons une pandémie.

Dans le livre, elle se remémore les principes de démocratie participative qui ont permis aux patients de la clinique de prendre part à la lutte pour de meilleurs soins de santé, y-compris des soins en santé mentale alors que la question était encore très mal comprise.

À partir de son point d’ancrage au sein d’une clinique populaire, Lorraine Guay raconte la méthode militante qu’elle a conservée tout au long de sa vie. Elle consiste à être en contact direct avec les personnes et les communautés les plus marginalisées, et à travailler à leurs côtés vers une plus grande justice. Sa méthode est calquée sur de nombreux modèles d’organisation communautaire, mais est unique à un milieu bilingue, au Québec, avec de nombreux membres issus de l’immigration dans un milieu populaire, voire défavorisé.

Au cœur de son travail, Lorraine a voulu remettre en cause les normes et l’ordre établi. Après le milieu de la santé, elle a ouvert son terrain de lutte vers des mouvements sociaux plus larges, et aussi à l’international. Elle a développé des mouvements en solidarité avec les peuples d’Amérique latine et de la Palestine après avoir rencontré, à la clinique populaire, des gens originaires de ces régions du monde. Son goût de la justice l’a mené dans plusieurs pays pour observer et soutenir les mouvements de lutte, et ramener leurs témoignages au Québec.

Sans le savoir et l’établir ouvertement, Lorraine Guay a mené des luttes qui étaient vraiment féministes et anti-racistes.

Lorraine Guay est explicitement non-partisane, c’est à dire qu’elle ne soutient pas les activités d’un parti politique plutôt qu’un autre. Elle opte plutôt de bâtir et de renforcer les mouvements sociaux qui peuvent, en s’organisant, influencer les partis politiques. Ses propos à ce sujet sont en contraste avec la norme des activités militantes actuelles, et témoignent d’une position vivante et rafraîchissante.

Grande lectrice et autodidacte, elle explore, dans l’un des chapitres de ce livre, son cheminement en tant que lectrice. Elle témoigne de son apprentissage par les livres qui lui ont toujours permis de rester informée et au courant des sujets de l’heure.

Qui sommes nous pour être découragées? est une lecture inspirante, captivante et nécessaire pour nos luttes d’aujourd’hui. Pour se rappeler que la lutte n’est pas un moment, mais plutôt un processus, découvrez Lorraine Guay et la modeste, mais puissante lutte de sa vie.

Qui sommes-nous pour être découragées? | Écosociété

The LatestT